Conduire sa moto sous la pluie

Conduire sa moto sous la pluie

Conduire une moto sous la pluie présente un plus grand nombre de risque. Par manque de visibilité, vous pouvez tomber à tout moment et vous blesser. Il convient alors de doubler de vigilance et de suivre quelques consignes de conduite pour réduire les risques de chute et de blessure.

Conduire une moto sous la pluie

Si vous n’avez pas d’autres options que de rouler à moto par mauvais temps, vous devez savoir que celle-ci ne va pas adhérer de la même manière que par temps sec. Aussi, il est plus sage de prévenir les dangers qu’un système de freinage fragile peut causer. Pour soulager votre freinage et éviter le blocage des roues, vous devez rallonger vos distances de sécurité. Autrement, vous risquez de tomber à tous les coups. Le plus dangereux, c’est de freiner dans un virage, sous la pluie. Pensez toujours à freiner en ligne droite avant de tourner pour amorcer votre virage avec plus de sécurité.

Les accélérations méritent également votre attention, vous devez modérer les à-coups pour éviter de louvoyer et de perdre le contrôle de votre moto.

Restez également très concentré sur le revêtement de la route et soyez prudent quant aux surfaces glissantes comme les bandes blanches, les pavés, les plaques d’égouts ou encore les flaques d’huile. Les sols gras sont également à éviter dès que la pluie commence à tomber, car ils peuvent vous faire perdre rapidement le contrôle de votre moto ou scooter.

En automne, vous devez aussi vous méfier des feuilles mortes car elles peuvent provoquer des glissades tout comme la pluie. S’il vous fallait absolument passer par une telle route, évitez absolument de freiner et optez pour le frein moteur.

Quant aux pneus, s’ils sont usés, ils ne vont pas assurer l’évacuation de l’eau correctement, et pourront provoquer le phénomène d’aqua-planning, pouvant vous faire perdre le contrôle de votre moto. De même, ils doivent avoir une pression suffisante pour garantir une adhérence optimale et un freinage plus efficace.

Enfin, rouler sous la pluie signifiant avoir une visibilité réduite, il convient de toujours allumer vos feux. Ils ne vont certainement pas assécher la chaussée, mais vous serez plus facilement repérables par les autres utilisateurs de la route qui roulent également avec moins de visibilité que vous. A savoir les automobilistes et surtout ceux qui roulent dans le sens inverse à votre route. Ils vont pouvoir vous repérer plus facilement et donc vous éviter. Si vous débutez également la conduite de la moto, prenez également le temps de revisiter le code de la route pour la moto.

Si vous suivez ces quelques recommandations, vous éviterez bien des ennuis et réduirez forcément le coût de vos cotisations d’assurance moto. Si vous faites attention de ne pas tomber, vous avez moins de sinistres à déclarer et pourrez obtenir des tarifs plus attractifs.

Conduire sa moto sous la pluie
5 (100%) 1 vote

Laisser un commentaire