Permis probatoire ou jeune conducteur

Permis probatoire ou jeune conducteur

Depuis l’arrêté du 1er mars 2004, le candidat qui réussit toutes les épreuves, reçoit sous certaines conditions un permis probatoire. Il doit prouver sur une durée de 2 à 3 ans, sa capacité à la prudence et à bonne conduite d’un véhicule. On les reconnait grâce au fameux A adhésif ou magnétique affichée à l’arrière de la voiture. Le permis de conduire probatoire totalise au début 6 points. Tous les ans et à la condition que le jeune conducteur ne commet aucune infraction, des points sont ajoutés.

Qui est concerné par le permis jeune conducteur ?

D’objectif pédagogique, il incite tous les conducteurs à la prudence sur la route. Que ce soit un jeune conducteur qui vient d’avoir son permis ou un chauffeur plus expérimenté. La perte des points en cas d’infraction, rappelle à tous l’importance du respect de la réglementation sur le réseau routier. 2 types de conducteurs sont concernés : d’abord, tous les nouveaux conducteurs qui ont leur premier permis. Et en second, les titulaires d’un permis qui est annulé par un juge ou par perte de tous les points.

Quelle est la durée de la période probatoire du permis de conduire ?

Au dos de la carte rose (nouveau format du permis) est indiqué la période probatoire : 106. date début – date de fin. Elle dure 3 ans pour l’apprentissage en conduite supervisée, classique et pour les titulaires de permis annulé qui le repasse. Seul le permis jeune conducteur obtenu en conduite accompagnée (AAC) à une durée probatoire de 2 ans.

Comment gagne-t-on des points sur le permis probatoire ?

Le titulaire d’un permis gagnera des points chaque année. A la condition qu’il ne commet aucune infraction depuis le début de la probation. Le permis probatoire a 6 points à la date d’obtention. En conduite supervisée et classique, on gagne 2 points tous les ans. Pour l’AAC, c’est une majoration de 3 points.

période probatoire en conduite supervisée, classique en conduite accompagnée (AAC)
Fin première année probatoire 8 points 9 points
Fin seconde année 10 points 12 points
Fin troisième année 12 points

Perte de point sur le permis en période probatoire

Le nombre de points perdus varie selon le niveau d’infraction. L’administration vous informe par courrier simple ou lettre Recommandée avec Accusé de Réception. La récupération de point est valide si le conducteur ne commet aucune nouvelle faute pendant la période probatoire. Le stage obligatoire de sensibilisation doit être fait dans un délai de 4 mois (date de réception du courrier).
En cas de refus ou de retard, vous avez une amende de 135 € et risquez une interdiction de conduire pendant 3 ans.

points retirés information délai de récupération Exemple d’infraction
1 point lettre simple 6 mois Chevauchement ligne continue
Excès de vitesse – de 20 km/h
2 point lettre simple 2 ans Excès de vitesse entre 20 et 30 km/h
3 point lettre RAR à la fin du stage obligatoire Rouler sur une bande d’arrêt d’urgence
Non utilisation de la ceinture de sécurité
Usage d’un portable à la main
4 point lettre RAR à la fin du stage obligatoire Circulation sans éclairage
Dépassement de la vitesse entre 40 et 50 km/h
6 point lettre RAR permis invalidé (0 points)
6 mois d’interdiction de conduire
obligation de le repasser
Alcoolémie >= 0,5g/l de sang
Excès vitesse de plus de 50 km/h

Voir tout le barème des points par infraction

Repasser le permis de conduire après une invalidation

Contrôle médical obligatoire et examen du code

Vous aurez l’obligation de passer un contrôle médical et examen psychotechnique avec un médecin agrée par la préfecture. Vous ne repassez que le code si : vous avez un permis depuis au moins 3 ans, une durée de suspension inférieure à 1 an et un délai de réinscription au code de la route inférieur à 9 mois. Réapprendre les règles du code, c’est difficile. On manque souvent de temps. Une petite astuce vous facilitera la mémorisation et la réussite à l’examen : apprendre et s’entrainer au code de la route en ligne.

CODE DE LA ROUTE TEST GRATUIT en ligne sans inscription

Epreuve pratique et théorique

Le candidat doit repasser toutes les épreuves du permis de conduire dans 3 cas : permis de moins de 3 ans, suspension de permis supérieure à 1 an, dépassement d’un délai de 9 mois entre la réinscription à l’examen et la date d’annulation du permis. Tout conducteur qui doit repasser son permis de conduire complètement a l’obligation d’apposer le A à l’arrière de son véhicule. Le permis est de nouveau probatoire. Bon courage !

Les autres articles complémentaires au permis probatoire :
L’examen du code de la route
S’entrainer au code de la route en ligne
Visite médicale permis de conduire

Laisser un commentaire